Page 15 - Magazine International Business Africa
P. 15

interview                                                        EntrEtiEn avEc protais ayangma protais ayangma
                                                                          présidEnt du groupEmEnt patronal Ecam
        car la production réalisée par les  Les PME occupent une place  route, foncier, etc.) et le secteur
        PME, sur le plan interne, participe  hautement stratégique dans tous  financier qui doit se montrer plus
        à la résorption des déficits corrélés  les pays, qu’ils soient développés  proactif et novateur en s’adaptant
        de la balance commerciale et de  ou  en  développement.  Elles  à l’environnement socioculturel
        la balance des payements, et par  emploient généralement plus  africain.
        conséquent  à  l’équilibre  général  de 80% de la population active
        du système économique. Le  (y compris le secteur agricole)
        système financier africain a besoin  et représentent plus de 95%
        des PME pour se développer.  du nombre d’entreprises. Dans                       ‘‘
        Cela appelle une rupture totale  le contexte africain, c’est cette
        avec les pratiques traditionnelles  capacité  des PME à créer
        observées     jusqu’ici  et    une des  emplois  qui  est  la  plus
        capacité  novatrice très forte de  déterminante eu égard aux
        la part des professionnels et des  conséquences         dommageables         Le financement des
        chercheurs dans les domaines  que            pourrait    entraîner    le       PME ne peut pas
        des sciences sociales en général.    chômage massif des jeunes                être une question
                                             sur la paix sociale et la stabilité
        En Afrique, le secteur privé  politique et sécuritaire des                   secondaire, car les
        constitué à plus 80% de micro,  différents pays. Cela étant dit,           économies africaines
        petites et moyennes entreprises,  la question  du financement des
        est en plein essor. La Banque  PME reste entière et absolument  souffrent d’un déficit
        Africaine  de  Développement  en  prioritaire pour toutes les parties      gigantesque de crédit
        abrégé BAD estime à plus de  prenantes. Au-delà des besoins                          bancaire
        60 millions les micros, petites et  de base auxquels elles répondent,
        moyennes entreprises présentes  il est important de relever que la
        sur    le   continent.   Générant    production réalisée par les PME,
        des millions d’emplois, elles  sur le plan interne, participe à la
        contribuent jusqu’à 30% du PIB  résorption  des  déficits  corrélés
        des États africains, ce qui constitue  de la balance commerciale et              2-)   Revenons     sur   la
        un apport non négligeable pour  de la balance des payements,  procédure de financement, quelles
        l’économie.  Toutefois,  pour  plus  et par conséquent à l’équilibre  en sont les étapes ? Avant de
        de 70% d’entre elles, l’accès au  général du système économique.  parler des procédures, rappelons
        financement s’avère difficile. Les   Le financement des PME ne  d’abord que le crédit peut être
        difficultés d’accès au financement  peut donc pas être une question  simplement défini comme une
        sont    généralement       perçues secondaire,  d’autant  que  les  avance sur les  revenus futurs
        comme le principal obstacle  économies africaines souffrent  de l’entreprise financée. A cet
        au    développement      de    ces   d’un déficit gigantesque de crédit  effet, la procédure à suivre par le
        entreprises,  voire  la  principale  bancaire, qui explique en grande  banquier consiste à s’assurer de la
        cause de leur disparition.           partie l’incapacité des pays à  capacité de l’entreprise à générer
                                             développer un tissu industriel  effectivement          ces     revenus
               1-)  D’aucuns  pensent  que  pouvant impulser une véritable        anticipés. La démarche s’articule
        la question  du financement des  transformation structurelle. Si  dès lors autour de quatre critères
        PME en Afrique est secondaire  toutes les parties prenantes sont  essentiels (activité, trésorerie,
        en relevant qu’une entreprise  convaincues  de  cette  nécessité  rentabilité  et  solvabilité),  pour
        doit être avant tout créée pour  de soutenir les PME pour porter  lesquels le banquier évalue les
        répondre à des besoins               le   développement      industriel,  risques de perte auxquels il serait
        existants. Elle crée un produit ou  alors chacun devra jouer son rôle  exposé, ainsi que les moyens de
        propose un service pour faire face  en commençant par l’Etat qui  s’en préserver et la profitabilité
        à ces besoins. Quelle est votre  doit assurer la construction des  qu’il tirerait de sa relation avec
        regard par rapport à ce sujet ?      infrastructures de base (énergie,  l’entreprise bénéficiaire du crédit.


   15
   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20